Votre navigateur ne reconnaît pas les scripts.

CHRSM - site Sambre

Patients et visiteurs

Retrouvez les informations utiles pour les patients ainsi que pour les visiteurs de notre hôpital. 

Prenez contact avec le service des archives médicales aux heures de bureau de 08h30 à 12h et de 13h à 16h, par :

Veuillez noter qu'aucun document ne sera envoyé par mail ou par courrier au domicile du patient !

Lors de la reprise de vos documents au service des archives, vous devrez obligatoirement vous munir de votre carte d'identité et signer le document officiel de votre demande.

La première copie de votre dossier médical sera gratuite.

Si vous désirez que vos documents soient envoyés à votre médecin traitant et/ou un médecin spécialiste de votre choix, la procédure sera également gratuite.

Pour une demande d'accès ou copie de dossier d'un patient incapable de droit (mineur, personne sous minorité prolongée ou sous statut de l'interdiction de droit) sa carte d'identité est nécessaire ainsi que celle du représentant légal ou de la personne dûment mandatée à cet effet.

Pour une demande de consultation d'un dossier de patient majeur décédé, vous devez envoyer également une lettre de motivation décrivant l'objet de votre demande à la Direction Médicale - Rue Chère-Voie, 75 - 5060 Auvelais, en désignant le praticien professionnel de votre choix qui pourra exercer de droit de consultation.

Après analyse de votre demande, et si votre requête est acceptée, le praticien professionnel désigné sera invité à une entrevue avec le Directeur Médical. Aucune copie ou photographie n’est autorisée.

La Direction Médicale pourra refuser ce droit de consultation si le patient s’y est formellement opposé de son vivant.

 

Ce service est à votre disposition pour vous aider dans vos préoccupations matérielles, personnelles, familiales et autres, afin de maintenir votre qualité de vie ou de prévoir avec vous une orientation qui tienne compte de vos besoins.

N’hésitez pas à solliciter ce service par l’intermédiaire de l’infirmier(ère) ou en vous rendant directement dans le bureau du Service Social, dans le hall d’entrée.

Pour contacter le Service Social : 071 / 26 52 06

Bien que le CHRSM - site Sambre, place votre santé au centre de ses préoccupations et soit attentif à tous les aspects relatifs à votre bien-être, il se peut cependant, que malgré ses efforts, il ne parvienne pas toujours à répondre à vos attentes. Vos questions, vos suggestions sont importantes pour améliorer la qualité des soins et du service que vous êtes en droit d’attendre. Le CHRSM - site Meuse vous encourage à faire part de vos remarques directement auprès des équipes soignantes qui vous ont pris en charge ou auprès du médecin qui vous a soigné. Il vous encourage également à répondre aux enquêtes de satisfaction que vous recevez lors de votre séjour, en vue de recueillir votre avis.

Si toutefois, vous n’obteniez de réponses satisfaisantes à vos griefs, vous pouvez également faire appel au médiateur hospitalier.

Le médiateur est en quelque sorte le trait d’union entre vous et l’institution.

Il a pour rôle :

  • D’informer le patient de ses droits
  • D’enregistrer et d’examiner les plaintes relatives aux actes ou au fonctionnement de l’institution ou au personnel   travaillant dans l’institution,
  • D’apaiser le conflit et de résoudre les différends par la négociation, l’échange et la communication,
  • D’apporter sa médiation en cas de plainte.

Si aucune solution amiable n’est trouvée, le médiateur informe le plaignant sur les moyens dont il dispose et les autres recours possibles. Le médiateur est compétent tant pour les plaintes concernant le secteur hospitalier que pour les plaintes relatives au secteur non hospitalier de l’institution. Il est lié par le secret professionnel en ce qui concerne les informations que lui confie le patient et celles dont il prend connaissance dans l’exercice de sa mission.

Le Service de Médiation est gratuit et ouvert du lundi au vendredi de 8h à 16h.

 

Comment introduire une plainte ?

Les plaintes peuvent être formulées par écrit en mentionnant vos nom, prénom, adresse et un numéro d’appel éventuel ou oralement, sur rendez-vous.

Vous pouvez contacter le médiateur.

  • Par écrit : Service de médiation Hospitalière - Rue Chère-Voie, 75 - 5060 SAMBREVILLE
  • Par courrier électronique : mediation.sambre@chrsm.be
  • Par téléphone : 081/72.61.10 ou 081/72.70.38

Le service de médiation hospitalière et se trouve se trouve au 1er étage.

 

Liens utiles

Vous avez des difficultés pour parler français ? Nos médiateurs interculturels du site Meuse peuvent vous aider par téléphone ou visio-conférence lors votre prise en charge. Leur rôle est de :

  • Faciliter la communication entre l’équipe soignante et le patient;
  • Contribuer à une meilleure prise en charge de ce dernier;
  • Contribuer au développement d’échanges.
  • Assurer aux personnes parlant une langue étrangère un égal accès aux soins de santé. 

Le service de médiation interculturelle est accessible par téléphone au 081 72 61 08 ou par mail: mediation.interculturelle@chrsm.be.

5 médiateurs de l’équipe parlent les langues suivantes : 

  • anglais,
  • néerlandais,
  • arabe,
  • turc,
  • russe,
  • albanais,
  • serbe,
  • macédonien,
  • espagnol. 

Notre service de médiation interculturelle collabore en visio-conférence avec les autres hôpitaux francophones pour d'autres langues qui ne seraient pas reprises dans la liste.

Chaque patient a la faculté de disposer, à sa demande, d’informations générales ou individualisées sur les liens juridiques entre l’hôpital et les prestataires de soins qui y travaillent.

Le champ d’application de la loi est étendu au domaine des soins esthétiques ainsi qu’aux psychologues cliniciens et psychothérapeutes habilités.

Dans le cadre de leur activité au CHRSM - site Sambre, tous les médecins sont conventionnés.

La loi sur les droits du patient prévoit un ensemble de prérogatives en faveur du patient dans ses relations de soins de santé.

Il est reconnu au patient :

  • Le droit à des prestations de qualité.
  • Le droit au libre choix du praticien professionnel.
  • Le droit à l’information sur son état de santé.
  • Le droit au consentement libre et éclairé.
  • Le droit à la consultation et à une copie de son dossier médical. Vous pourrez avoir accès aux informations médicales vous concernant en contactant les Archives médicales (071/26.57.40).
  • Le droit à la protection de la vie privée.
  • Le droit d’introduire une plainte auprès de la fonction de médiation.
  • Le droit à recevoir de la part des professionnels de la santé les soins les plus appropriés visant à prévenir, écouter, évaluer, prendre en compte, traiter et soulager la douleur.

Parce que des droits riment avec des obligations, la loi stipule que le patient doit apporter sa collaboration tout au long de sa prise en charge.

L’hôpital a à coeur d’optimiser la qualité de ses soins et le bien-être de sa patientèle. Pour se faire, il est demandé au patient de respecter :

  • L’intimité, le calme et le bien-être des autres patients.
  • Le personnel et son travail.
  • Les heures de visite.
  • L’interdiction de fumer.
  • Les locaux, le matériel et l’infrastructure générale de l’institution.
  • Les différents règlements généraux et particuliers de l’institution.

Consultez les droits du patient en vidéo (Droits du patient - Vidéos de sensibilisation à l'initiative du SPF Santé Publique) :

Parce qu'une relation de soins, c'est un engagement réciproque, nous vous invitons à consulter la "Charte d'engagement réciproque pour une bonne relation de soin"

Parallèlement au travail du service de médiation hospitalière, le CHRSM - site Sambre a développé  la Commission de Suivi des Appréciations de Patients. Les plaintes et réclamations formulées au service de médiation hospitalière y sont exposées de manière anonyme. Les problématiques soulevées peuvent ainsi amener à la mise en place d’action d’amélioration notamment.

La Commission est composée des membres des Directions et du médiateur hospitalier. Elle n’est subordonnée à aucune obligation légale et démontre la volonté de l’institution d’une amélioration de la qualité des services apportés aux patients, liés aux soins ou non.

Comme tout hôpital, nous disposons d’une équipe d’hygiène hospitalière. La prévention des infections nosocomiales (ou infections liées aux soins) est l’une de ses missions prioritaires.

À cette fin, l’équipe établit les procédures et les règles d’hygiène hospitalière, en accord avec les recommandations du Conseil Supérieur de la Santé et en concertation avec les plates-formes régionales d’hygiène hospitalière.

L’hôpital participe depuis 2004 aux campagnes nationales pour la promotion de l’hygiène des mains. Des solutions hydroalcooliques sont disponibles partout dans l’hôpital. Nous vous invitons à utiliser celles-ci dès l’entrée et dans les services, autant de fois que nécessaire.

Si vous êtes malade, évitez de rendre visite à un proche hospitalisé durant quelques jours. Si vous le souhaitez, des masques sont disponibles à l’accueil.

Le CHRSM - site Sambre, accorde beaucoup d’importance au traitement des données à caractère personnel. Nous mettons en oeuvre tous les moyens techniques et organisationnels possibles pour assurer la protection de ces données.

Toutes les données vous concernant sont destinées à un usage interne dans notre établissement dans le cadre de soins thérapeutiques ou de finalité administrative. Elles ne sont jamais communiquées à des tiers à l’exception de situations définies par la loi ou de contrats spécifiques.

Pour toute information complémentaire concernant le traitement de vos données à caractère personnel, vous pouvez envoyer votre demande datée et signée par écrit au représentant du responsable du traitement en joignant une copie de votre carte d’identité à l’attention de : M. Jérôme Massart, directeur f.f. - Rue Chère-Voie, 75 - 5060 Sambreville.

Le CHRSM - site Sambre, fait partie du Réseau Santé Wallon (RSW), permettant un échange de documents médicaux informatisés entre médecins qui interviennent pour un même patient, ce qui facilite sa prise en charge. L’objectif ? Des données médicales accessibles plus rapidement tout en respectant le secret médical.

Plus d’infos sur www.reseausantewallon.be.

Le CHRSM – site Sambre dispose d’un comité de patients partenaires. Un comité de patients partenaires (CPP) est un groupe composé de patients et de soignants qui se rencontrent plusieurs fois par an pour partager leurs expériences au sein de l’hôpital. L'objectif de ce comité est d’améliorer la qualité et la sécurité des soins et des services proposés par notre institution. 

Quelles sont les missions du Comité de Patients Partenaires (CPP) ?

La mission principale du comité de patients partenaires (CPP) est d’améliorer l’expérience des patients hospitalisés/ambulatoires et leurs proches. Le comité aborde tous les aspects liés aux soins mais aussi les aspects techniques.

Le rôle du comité de patients partenaires est de :

  • Donner un avis sur certaines thématiques.
  • Proposer des sujets de réflexions.

Les thématiques envisagées sont :

  • Les valeurs de l’institution – L’éthique dans les soins.
  • L’implication du patient dans son trajet de soins.
  • Le consentement éclairé – Les droits du patient.
  • La formation et l’information dans la gestion du traitement médicamenteux.

Les thématiques peuvent être proposées par les patients, les soignants ou les Directions. Le comité se réunit 5 à 6 fois par an.

Comment rejoindre le CPP ?

Le recrutement des patients partenaires se fait généralement grâce à nos soignants. Ils ont la possibilité d’échanger avec des patients qui expriment une certaine volonté de collaborer avec l’hôpital.

Cependant, toute personne intéressée peut envoyer un e-mail à l’adresse mediation.sambre@chrsm.be. Elle sera ajoutée à la base de données et recontactée si besoin.

Quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir rejoindre le CPP ?

  • il faut être intéressé(e) ;
  • il faut être majeur(e), avoir plus de 18 ans ;
  • il faut bénéficier ou avoir bénéficié de soins réguliers au CHRSM au cours de ces 3 dernières années ou être un proche de patient remplissant ce dernier critère.

Les membres du comité reçoivent un défraiement pour les frais de déplacements et le temps de travail pré-réunions (lectures, réflexions, …). Un lunch de la réunion est également offert.

Les chiens d’assistance sont admis au sein de notre hôpital.

Au cours de l’été 2021, le décret-loi “Kama” a été adopté par le Parlement wallon. Il prévoit qu’une personne accompagnée de son chien d’assistance a le droit d’accéder aux lieux publics. Parmi eux, les hôpitaux et les lieux de soins ont donc le devoir de leur réserver un bon accueil.

Au sein du CHRSM – site Sambre vous pourrez retrouver des affiches et autres stickers du genre qui soutiennent ce projet. Attention, seuls les chiens dressés et formés pour l’accompagnement de personnes malades ou en situation de handicap sont acceptés. Les chiens d’assistance sont identifiables (dispositifs particuliers, documents) et disposent d’une certification fournie par un organisme reconnu.

Quatre catégories de chiens d’assistance

  • Les chiens guides : ils accompagnent les personnes mal ou non voyantes. Ils sont formés pour les guider, afin d’éviter les obstacles, d’indiquer les changements de niveau et rechercher des repères susceptibles d’aider leur maître.
  • Les chiens d’aide : ils assistent les personnes en situation de handicap moteur, souvent en fauteuil roulant. Ils sont capables de ramasser des objets notamment, d’ouvrir et de fermer certaines portes, d’apporter des médicaments, un téléphone et même d’appeler à l’aide en cas d’urgence.
  • Les chiens écouteurs : ils aident les personnes sourdes ou malentendantes. Ils avertissent leur propriétaire dès qu’ils perçoivent un son important : SMS, sonnette, minuteur, pleurs d’un enfant,… Ils peuvent également avertir leur propriétaire en cas de danger : début d’incendie, alarme,…
  • Les chiens d’alerte : ils sont formés pour aider les personnes atteintes d’épilepsie ou de diabète.

Une aide efficace !

Les chiens d’assistance sont essentiels pour les personnes malades ou fragilisées par un handicap. Ils constituent le plus souvent une aide plus efficace qu’une assistance humaine ou matérielle. Ils augmentent grandement l’autonomie et la qualité de vie de leur maître.

Au coeur de notre institution, des endroits sont prévus pour les accueillir. Ils sont également admis en consultation et en hospitalisation. Certains services restent inaccessibles pour des raisons d’hygiène et de sécurité.

En concertation avec le Comité d’Hygiène Hospitalière, des procédures écrites sont prévues pour accompagner dans cette démarche. Merci d’en prendre connaissance et de bien remplir les documents qui suivent.

Les bons réflexes pour les consultations et hospitalisations

En consultation, au moment de la prise de rendez-vous, vous devez signaler si vous souhaitez être accompagné(e) par votre chien d’assistance. Selon la liste des zones autorisées, le préposé du service des rendez-vous vous le confirmera et enregistrera vos coordonnées.

Si une des zones n’est pas accessible pour votre chien d’assistance, il sera toujours possible d’obtenir un rendez-vous mais vous devrez vous y rendre par un autre moyen. Nous avons au sein de l’institution des bénévoles qui peuvent vous accompagner, si vous nous le demandez.

En hospitalisation, au moment de votre inscription en pré-hospitalisation, vous devez signaler au soignant que vous souhaitez être accompagné(e) de votre chien d’assistance. Ce formulaire de demande d’hospitalisation devra être rempli et soumis au Comité d’Hygiène Hospitalière du CHRSM.

La possibilité d’être hospitalisé(e) en compagnie de votre chien d’assistance dépendra du service en questions et des critères qui suivent :

  • disponibilité d’une chambre individuelle
  • le chien doit séjourner dans la chambre
  • le chien doit être éloigné de vous au moment de la réalisation d’un soin aseptique
  • le chien doit être accompagné en permanence d’un adulte qui peut en prendre soin (patient ou accompagnant)
  • le chien prendra ses repas à l’extérieur et le matériel devra être entretenu aussi à l’extérieur de l’hôpital.Dans le document qui suit vous pourrez trouver toute la réglementation en vigueur au sein de notre institution.

Les zones interdites d’accès aux chiens d’assistance

Zones interdites aux chiens d'assistance

ConsultationHospitalisation
  • Endoscopie
  • Petite chirurgie
  • Epreuves respiratoires
  • Médecine nucléaire
  • Salles d'imagerie
  • Bloc opératoire et salle de réveil
  • Néonatologie
  • Salle de naissance
  • Salles interventionnelles
  • Soins intensifs
  • Unités stériles

 

Plus d'infos ?

Découvrez également la formidable aventure de Manon, Alice et Frédéric.